Ma charmante nièce et filleule ( vous savez Nath, "à l'ombre du tilleul" ) me demande combien il y avait d'obélisques à Louxor, pour qu'on en retrouve partout... à Paris, à Istanbul...

Je commencerai par rappeler d'abord ce que représentait un obélisque pour les égyptiens : à l'origine, à Héliopolis ( sanctuaire du dieu solaire, Ré ) , la pierre levée au coeur du grand temple consacré au soleil, était assimilée au premier rayon de soleil pétrifié, premier rayon de soleil qui engendra le monde. La forme de la partie supérieure est une  pyramide dont les pans triangulaires évoquent le rayonnement du soleil à son zenith, vers les 4 points cardinaux.

Donc l'obélisque est à rattacher au culte solaire : le dieu Ré et à Thèbes, celui d'Amon-Ré ( car le culte qui prédominait à Thèbes était celui d'Amon auquel on accola le nom de Ré pour en faire le dieu parfait ).

Dans les temples égyptiens, le rayon de soleil pétrifié ( obélisque ) est placé devant les 2 montagnes de l'horizon ( le pylone ). Ci-dessous, le temple de Louxor et l'un des 2 obélisques restant, l'autre étant place de la Concorde.

Louxor_1

 

 

 

Ne pas oublier que les obélisques étaient des monolithes monumentaux... 

La carrière d'Assouan et l'obélisque inachevé :Assouan 

Aux 18ème dynastie ( les Thoutmosis , les Amenophis et la reine Hatshepsout ) et 19ème dynastie ( les Ramessides ), la ville de Thèbes, jouait un rôle prépondérant religieusement parlant...

Et les pharaons ( pouvoir royal ) voulant équilibrer le pouvoir religieux du clergé d'Amon se sont servi de ce fameux rayon de soleil pétrifié comme  support supplémentaire pour y inscrire leurs noms (et comme leur ego était souvent surdimensionné ils n'ont pas fait dans la dentelle !) et ainsi être associés à part entière au culte d'Amon-Ré.

 

obelisque_ParisLe texte de l'obélisque de Paris est instructif : sur les 4 grandes faces de la colonne Ramsès II énumère tous ses titres ( la titulature des pharaons comportait 5 noms ) et sur le petit pyramidion en electrum au sommet, figurent les formule d'offrandes au dieu Amon (une libation en l'occurence )...

Ramsès II est le "taureau puisssant, aimé de Maât, le protecteur de l'Egypte, conquérant des pays étrangers, riche d'années et grand de victoires, Ouser-Maât-Ré, souverain des souverains...." j'en passe et des meilleures ... et cela sur les 4 faces !

 

 Thoutmosis Ier, Hatshepsout, Thoutmosis III( l'obélisque d'Istanbul) , Seti Ier, Ramsès II (l'obélisque de Paris) et Ramsès III entre autres, ont fait sculpter des obélisques " pour leur plus grande gloire et celle d'Amon-Ré".

Alors, combien y avait-il d'obélisques à Louxor précisément, je ne saurais le dire... mais je crois qu'on recense une cinquantaine d' obélisques égyptiens encore en place ou ailleurs !